Bouchara ou pas.

Publié le par Titi

En ce moment, je fréquente plus ou moins Bouchara car mes généreux collègues m'ont donné des bons d'achat que je peux utiliser là-bas, alors quand je dois acheter du tissu, au lieu d'aller au marché St Pierre (i.e l'autre bout du monde) ou au marchand de tissu de ma banlieue, je fais ma snob en allant chez Bouchara.

Bon finalement, je suis  une grosse prolo qui se fait piquer sa place en caisse par des vieilles rombières.

Mais sinon, Bouchara me déçoit quand même beaucoup.

Dans un magasin de tissus, je trouve légitime d'y trouver du coton éponge. Ah ben non, Bouchara Hausmann n'en fait plus depuis 3 mois. Mais ça reviendra un jour. Mouais, c'est surtout que ça rapporte plus de vendre de la serviette déjà coupée/brodée/biaisée. Alors Gudrun aura de la serviette industrielle blanche toute douce à 20€ pièce avec des girafes ou des libellules.

Quand sur le site internet, on lit Bouchara/Eurodif à Prout-Prout land, étage tissu de confection et étage tissu d'ameublement, je m'attends à trouver du tissu de confection genre un coton blanc un peu épais qu'on utilise pour les doublures ou pour les alèses.
Ah ben non, Eurodif Prout-Prout land a arrêté le tissu de confection. Ca ne fait plus que du voilage et du tissu d'ameublement. Alors la doublure se fera en cretonne blanche, tant pis.

Pour dire, en région parisienne, on est au même statut que la province, super à la dèche sur les magasins de tissu. Et ça m'énerve car visiblement il y a de la demande.
Mais Bouchara préfère vendre de la vaisselle, mais n'importe quoi.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article