Le mois de la loose intersidérale : où l'ignorance avait du bon

Publié le par Titi

J'ai expérimenté le 1er cours de préparation à l'accouchement.

Là j'ai découvert qu'il fallait se vautrer sur des clic-clac, le bidon en avant en gémissant qu'on était fatiguée et qu'on avait hâte de la fin. Pas de Pöang. Déçue.

Après j'ai découvert qu'il aurait fallu être terrorisée du jour de l'accouchement. Evidemment, je n'y avais même pas encore pensé moi, à ça. Non mais c'est vrai, c'est encore dans 7 semaines et je n'ai pas fini de tricoter le nid d'ange, alors franchement, autre chose à penser.

Il y a aussi des tabous dans ces cours et forcément je suis devenue la belzébuth du cours. Parce qu'on nous explique ce qu'est l'Ocytocine, mais demander si ça a quelconque rapport avec le cytotec, un conseil, mieux vaut éviter.


Je retiendrai donc l'idée du ballon pour faire travailler le périnée et l'huile de massage pour périnée.
Sinon j'ai rêvé toute la nuit de la perte des eaux, hyper efficace les cours, tiens.

D'ailleurs Gudrun, ça lui a pas plu du tout, elle a passé son temps à me défoncer les côtes pour me faire comprendre qu'elle s'ennuyait ferme et qu'il fallait retourner dans mon lit fissa et que de toute façon j'avais plus de crédit stationnement. Cette fille est déjà très prévoyante. Sauf qu'à Paris, non seulement j'ai découvert (oui au bout de 4 ans) qu'il fallait acheter des cartes de stationnement de 10€ mini, mais qu'en plus on ne pouvait pas payer plus de 2h d'affilée. Et pour les futurs visiteurs à la clinique, je vous annonce que le commissariat est juste en face, alors les séances de prunages sont entre 11h30-12h, entre 13h15-13h45 et entre 16h-16h30, le tout uniquement sur les 2 rues autour de la clinique.

Sinon y a une station de métro juste en bas, héhé.

Publié dans Alien-itude

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article