Amour, gloire et infortune

Publié le par Titi

Ma chère Lorie,

Toi et moi, on est super proches et je parle quelquefois de toi ici dans ce blog.
D'ailleurs toi et Garou composez la majeure partie des requêtes atterrissant ici, sans compter celles sur Titi et Grosminet bien sûr, et celles sur la ruflette, cherchez l'erreur. J'avoue d'ailleurs que je suis hyper déçue qu'aucun Gogolien ne vienne prendre des nouvelles de Gudrun la nouvelle star de la blogosphère.
Alors oui, Lorie, j'ai, des fois, reporté nos conversations privées ici, et j'ai même, j'avoue, avoir, quelquefois, amplifier voire inventer (ouais je suis une ouf dingue) certaines choses.
Par exemple, j'ai des doutes sur le fait que tu ailles réellement te faire coiffer chez tchip à issy la moule, non pas par goût capillaire, mais simplement parce que tu es assez riche pour te faire faire le même genre de coiffure plus chère ailleurs.
Mais bon Lorie, je t'aime bien quand même.
Parce que déjà tu n'as pas été contredire mes allégations dans
un pamphlet en réussissant à citer Beaumarchais et Gad Elmaleh dans la même phrase, et ça, c'est la classe internationale.
Et ensuite, parce que finalement ta musique te rapporte assez pour que tu n'aies pas besoin d'aller
extorquer des fonds à des pauvres bloggeurs 2.0 moins riches que toi, comme un certain acteur en mal d'amour, de gloire et de fortune.
Parce qu'entre nous, ça me ferait bien chier que tu me demandes l'équivalent ou presque de mon salaire annuel net pour te payer ta coiffure de mariage alors que, je te le rappelle, tu peux le faire pour beaucoup moins cher et beaucoup plus efficace ailleurs.
Et d'ailleurs je n'ai toujours pas reçu le carton d'invit à ce satané mariage.
Et pas la peine d'essayer de racheter ta culpabilité à coups de barre Kinder (ouais au singulier la barre, je te raconte pas la radinerie qui règne dans la blogosphère, c'est la guerre, j'te jure), j'aime pas ça et
quelqu'un t'a déjà piqué l'idée, c'est pas joli-joli.

Alors, Lorie, garde ce sens de l'humour qui te caractérise ou ne lis jamais ce blog au choix mais laissons l'argent en dehors de cette relation qui nous unit si fort toi et moi, et que ta vie reste emplie de petits chatons et pitits zozios qui chantent la tecktonik.

Bien amicalement,

Titi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article