Vénale

Publié le par Titi

Bientôt la quille.

Qui dit quille, dit pot de départ. 
Il paraît que c'est obligé.
Une soirée à faire des gâteaux, youkaïdi, youkaïda, youkaïdo.

Pot de départ = enveloppe de départ.
Et d'habitude les gens se cotisent et ça se transforme en bons kadéos (Fnac, Printemps, Confo, etc ...).
Sauf que là, je le sens mal.
Je sens bien le bon d'achat chez Aubert & Co.

Comment faire comprendre subtilement que je préfèrerais m'acheter des fringues ou un sac à main plutôt que d'acheter un truc totalement inutile et super cher à Gudrun ?

Non parce que la Gudrun, elle a un peu déjà tout ce qu'elle a besoin et elle va encore avoir plein de cadeaux à sa naissance.
Alors que moi, est-ce que quelqu'un s'est préoccupé de savoir comment je vais me fringuer après cet épisode baleinesque ?

Et puis, Aubert, franchement c'est gentil, mignon, mais Gudrun, elle peut se ravitailler et se fringuer chez Carrouf les premières années de sa vie.
Alors qu'un sac Lancel, ça se trouve pas en supermarché.

La vie est dure.

Publié dans Au bureau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

craintdegun 18/03/2008 22:54

tu as déjà trop de sacs :-))

Titi 19/03/2008 12:09

c'était un exemple, ils ne vendent pas que des sacs au printemps, pfff